Santé, solidarités, égalité : changer concrètement la vie avec Nantes en confiance !

Nantes est l’une des villes les moins inégalitaires de France, où l’écart entre les revenus les plus élevés et les revenus les plus bas est moins élevé qu’ailleurs. C’est le résultat de politiques ambitieuses et volontaristes qui ont été portées à Nantes par les différentes majorités de Gauche.

Se mobiliser pour lutter contre les inégalités : c’est un bien commun à protéger, le socle nantais. Celui sur lequel doivent désormais se déployer des actions ambitieuses, innovantes et renouvelées pour aller plus loin, répondre aux nouveaux défis, et toujours apporter des réponses concrètes aux problématiques quotidiennes.

« Nantes est une ville humaniste, une ville solidaire, une ville où chacun.e se sent concerné.e par le sort de son voisin. Ces valeurs, elles sont au cœur de l’âme nantaise, de ce qui fait que Nantes est Nantes, au cœur de notre fierté collective de vivre, d’agir et de s’engager dans cette ville. Pour autant, des Nantaises et des Nantais rencontrent des difficultés, parfois lourdes, dans leur quotidien. La collectivité doit être à leurs côtés et agir toujours plus pour faire vivre concrètement ces belles valeurs. Nantes émancipatrice et protectrice, ce ne sont pas que des mots. Notre projet, le projet Nantes en confiance vise à changer concrètement la vie des Nantais.es, il vise à agir pour une égalité toujours plus affirmée, réelle, pour une solidarité active, concrète et renouvelée aux côtés des plus démunis, pour garantir à toutes et tous le droit à la santé » affirme Johanna Rolland.

=> Droit à la santé des Nantais.es : des réponses concrètes pour tou.te.s

La santé pour tou.te.s est le premier combat que porte l’équipe Nantes en confiance conduite par Johanna Rolland. La santé dépend de l’ensemble des conditions de vie d’un individu, c’est pourquoi, Johanna Rolland souhaite mobiliser l’ensemble des leviers de la collectivité pour garantir le droit à la santé pour les Nantaises et les Nantais.

Nantes est mobilisée dès aujourd’hui pour la santé :

  • En favorisant l’accès aux mutuelles : à Nantes les habitant.e.s peuvent d’ores et déjà recevoir aujourd’hui, via les agents du CCAS, conseil et orientation pour une meilleure couverture santé. Chacun.e peut également avoir accès à des contrats de mutuelle de bonne qualité et à prix modérés négociés par la Ville de Nantes. Et la Ville de Nantes a créé une aide pour les Nantais.es les plus précaires afin de favoriser l’accès à une complémentaire santé, jusqu’à 200€/an, en complément des aides attribuées par la CPAM.
  • En agissant dès le plus jeune âge : Nantes a fait le choix, comme 12 autres villes de France, de conserver un service de santé scolaire qui réalise chaque année des bilans de santé pour les enfants de grande section de maternelle et de CE2, bilans qui permettent d’accompagner et d’orienter les familles vers des professionnels de santé lorsque cela s’avère nécessaire, mais aussi des bilans sur demande des familles ou des enseignants, ou encore des actions de sensibilisation et d’éducation à la santé.

    Et demain, une mobilisation renforcée :

    L’accès à la santé, par la proximité :
  • En créant une maison de santé mobile qui viendra apporter des réponses aux problèmes de présence médicale dans certains quartiers.
  • En ouvrant les maisons de santé de Bellevue en 2021 et Nantes Nord en 2022.
  • En mettant en place des médiateurs santé dans chaque quartier pour accompagner, orienter les Nantais.es dans leur parcours de soins, et lutte contre l’isolement.
  • En accompagnant l’implantation du futur hôpital public en cœur de ville, accessible en tram et avec 2 000 places de stationnement, pour offrir à tou.te.s la meilleure offre de soins et le projet de création d’une Maison des soins palliatifs pour soutenir les malades et leurs proches.

    L’accès à la santé, par l’alimentation : en favorisant l’accès de tou.te.s à des produits de qualité :
  • Par la mise en place de 100 % de repas « faits-maison » dans les cantines avec 75 % de produits bios et locaux et une cantine zéro plastique, et d’un double menu quotidien, dont un végétarien.
  • Par le soutien au développement des AMAP.
  • Par la création de groupements d’achats de produits alimentaires bio et/ou locaux dans les quartiers prioritaires.
  • Par le soutien à la création d’une épicerie sociale et solidaire étudiante.
  • Par l’engagement d’intégrer systématiquement un espace comestible (petits potagers, légumes, fruits) dans tous les espaces publics et les nouveaux projets d’aménagement.
  • Par la généralisation de jardins partagés dans chaque projet d’aménagement et la création de 100 nouvelles parcelles de jardins familiaux.
  • Par l’installation dans tous les quartiers de fontaines à eau potable pour encourager à l’usage des gourdes.

    L’accès à la santé par la lutte contre toutes les pollutions et nuisances, et le réchauffement climatique :
  • En créant 150 nouveaux îlots de fraîcheur, un dans chaque crèche, école, centre de loisirs et EHPAD.
  • En plantant 25 000 arbres et arbustes d’ici 2026.
  • En encourageant l’usage des transports en commun par la gratuité des transports en commun pour tou.te.s le week-end et les jours de pics de pollution, ainsi que la baisse de 20 % du prix de tous les abonnements.
  • En mettant en œuvre le Plan ROSAM en faveur du développement du vélo en ville et un plan de nouvelle piétonisation de rues et de places, en passant de 250 à 500 kms de rues en zone piétonne, zone 30 ou zone mixte, et l’extension de la Zone à Trafic Limité (ZTL) en centre-ville pour réduire la place de la voiture.
  • En évaluant l’impact santé environnement des politiques publiques et grands projets urbains.
  • En étudiant dans chaque quartier une zone de droit à la déconnexion.
  • En développant des actions de sensibilisation contre l’usage intensif des écrans.
  • En luttant contre les perturbateurs endocriniens en faisant de Nantes une ville zéro pesticide, zéro plastique à usage unique (zéro plastique dans les cantines, une commande publique exemplaire, un soutien accru aux commerces de vente en vrac et zéro déchet, un grand atelier zéro plastique pour les habitant.e.s) etc.

L’accès à la santé par le développement des pratiques sportives :

  • En développant le sport dans les quartiers avec la création de 10 parcours forme et l’ouverture d’équipements en accès libre le dimanche.
  • En favorisant la natation par la mise en œuvre du plan NataCtion, transformation de de la piscine Gloriette avec un bassin plein air ouvert sur la Loire, la création d’un nouveau bassin couvert à la piscine des Dervallières dans le cadre de sa rénovation, d’une nouvelle piscine à Marcel-Saupin, d’une piscine intercommunale entre Orvault, Nantes et Saint-Herblain, et d’un grand équipement avec piscine olympique sur Pirmil-les-Isles.
  • En créant 2 nouveaux gymnases et en en rénovant 5 autres, en restructurant 4 à 5 terrains de sport extérieurs dont la Roche-Malakoff et Eraudière.

=> La solidarité nantaise, au plus près des Nantais.es en difficultés

Nantes est riche d’un tissu associatif très dense et très engagé dans l’accompagnement des personnes en grande précarité. À leurs côtés, la Ville de Nantes mène, sous l’impulsion des différentes majorités de Gauche, des actions volontaristes pour répondre toujours plus efficacement aux difficultés rencontrées par les Nantais.es les plus précaires. Aujourd’hui, ces actions doivent se renouveler pour aller encore plus loin et faire face aux nouvelles formes de précarité.

Nantes mobilisée dès aujourd’hui pour les solidarités :

  • Le Projet 5-Ponts, porté par des acteurs associatifs de la grande précarité, et soutenu par la Ville de Nantes, verra le jour fin 2020 et accueillera sur l’Île de Nantes un accueil de jour et un restaurant solidaire, une halte de nuit, un centre d’hébergement et de stabilisation, une boutique Emmanüs et une ferme urbaine.
  • Le nouveau pôle santé-social Pierre-Landais, rue Pierre-Landais sur l’île de Nantes, regroupement du restaurant social et des Bains douches municipaux, ouvrira ses portes au printemps 2020et proposera sur un site unique un accompagnement complet pour les personnes les plus vulnérables.

Ville et CCAS accompagnent au quotidien toutes les Nantaises et tous les Nantais dans l’accès aux droits avec les aides individuelles qui répondent aux situations d’urgence (aides coup de pouce, aides aux personnes endeuillées) comme au besoin de stabilité (aides à l’assurance habitation, conseils en économie d’énergie, accompagnement dans le recours aux droits).

Et demain, une mobilisation renforcée :

Définir collectivement les nouveaux besoins enorganisant les États généraux de la solidarité avec la création d’un appel à projet annuel pour des solidarités nouvelles, doté de 500 000€. Face aux nouvelles formes de précarité et d’isolement, face aux fragilités et aux vulnérabilités, de nouvelles réponses collectives peuvent être inventées. Nantes est une terre d’innovation, elle peut trouver les réponses pour accompagner celles et ceux qui souffrent le plus, en mettant en commun les idées et surtout en les mettant en œuvre concrètement, avec des moyens réels.

Fonder le pacte intergénérationnel nantais :

  • En expérimentant un projet « vill’âge » avec une offre diversifiée pour bien vivre sa longévité : résidences autonomie, accueils spécialisés pour personnes en situation de handicap, et accueils en hébergements d’urgence médico-sociale pour les personnes les plus vulnérables.En créant une maison de la longévité et des générations, guichet unique de l’ensemble des services existants à destination des seniors et de leurs proches.
  • En créant des jardins « bien-être » adaptés au vieillissement.
  • En agissant à l’échelle de chaque quartier pour une ville adaptée au vieillissement : réaliser un diagnostic « quartier ami des aînés » avec les habitants.
  • Renforcer les moyens de la maison des aidants pour assurer son déploiement à l’échelle de tous les quartiers.
  • En développant un volet senior du « Pacte métropolitain pour l’emploi », notamment par un travail de sensibilisation auprès des entreprises.
  • En soutenant l’implantation d’offre de restauration sociale pour les étudiants, notamment sur l’Ile de Nantes.
  • En renforçant la lutte contre la précarité étudiante en lien avec les acteurs, et notamment le CROUS en doublant le fonds municipal d’aide d’urgence.
  • En mettant en place « une bourse sac à dos » pour soutenir le droit aux vacances et au voyage des jeunes.
  • En soutenant la création d’une épicerie sociale et solidaire étudiante.
  • En renforçant la lutte menée contre la précarité étudiante en lien avec les acteurs, notamment le CROUS, et en doublant le fonds municipal d’aide d’urgence.

Agir pour lutter contre la précarité féminine en installant des distributeurs gratuits de protections périodiques pour les femmes en situation de précarité dans les sanitaires des lieux gérés par la Ville et le CCAS.

Agir pour plus d’égalité au service de la transition écologique en menant une action résolue pour la rénovation énergétique des logements de tou.te.s :

  • Par la mise en place d’une solution de réhabilitation énergétique à coût zéro pour les ménages modestes.
  • Par le développement d’une aide à la rénovation énergétique des logements privés avec l’objectif de 10 000 logements privés aidés en 10 ans dont 2/3 en BBC et un plan de rénovation thermique de 15 000 logements sociaux.
  • Par l’accompagnement financier du remplacement des chaudières fioul, avec l’objectif final de 0 chaudière fioul d’ici 2030.

Agir aux côtés des personnes exilées accueillies à Nantes :

  • Par un soutien actif à la création, en lien avec les associations et les acteurs, d’un lieu d’accueil de jour pour les jeunes migrants de 16 à 25 ans leur assurant information et accompagnement (droit, santé, formation, apprentissage de la langue).
  • Par la création d’une plateforme numérique d’information à destination des Nantaises et des Nantais souhaitant accompagner et soutenir les migrants.
  • Par le renforcement du soutien aux acteurs qui accompagnent les publics migrants dans l’apprentissage de la langue, l’accès aux droits, l’inclusion par le sport, la culture, etc.

=> Nantes toujours plus engagée en faveur de l’égalité

L’égalité est devenue en tant que telle l’un des piliers de l’action municipale depuis 2014, Johanna Rolland et son équipe considérant que le dynamisme de Nantes doit être le moteur d’une action résolue en faveur de l’égalité réelle, condition indispensable de la cohésion sociale de notre ville. Six ans après la création de cette délégation à la Ville de Nantes, l’équipe Nantes en confiance s’engage à porter de nouvelles actions innovantes et ambitieuses pour faire progresser concrètement l’égalité réelle à Nantes, pour les Nantaises et les Nantais.

Demain, une mobilisation renforcée :

Poursuivre notre engagement en faveur de l’égalité femmes-hommes : agir pour faire de Nantes la 1ère ville non sexiste de France à 10 ans

Les femmes, partout, en sécurité : en s’engageant à ce que tous les espaces publics nantais fasse une place à tou.te.s, par des aménagements non genrés, en créant réseau de lieux de convivialité et de fête (cafés, bars, discothèques) labellisés « non sexistes » (Formation des personnels,…), et en développant le réseau café-citoyens pour offrir des lieux d’accueil et de refuge la nuit, en veillant à ce que chaque nouveau projet et chaque projet de réaménagement intègre les impératifs de sécurité.

Les femmes, en confiance, tout au long de leur vie : en repensant les cours des écoles nantaises pour favoriser la mixité filles-garçons, en soutenant l’accès à tous les sports pour les filles et les femmes, et en déployant des ateliers de négotraining dans les quartiers pour que les femmes reconnaissent leurs compétences, leur valeur ajoutée, qu’elles prennent confiance et ainsi former 5000 femmes à la négociation de leurs salaires sur le mandat pour réduire concrètement les inégalités salariales..

Les femmes, visibles, dans toutes les actions de la collectivité: en instaurant sur le prochain mandat un équilibre femmes/hommes dans les dépenses municipales et tendre vers l’exemplarité de la collectivité.

L’action pour l’éducation au cœur de l’égalité :

  • En réalisant 6 nouvelles écoles ainsi que 23 extensions-rénovations d’écoles dans le mandat.
  • En créant 600 nouvelles places en centres de loisirs, 700 nouvelles places d’accueil petite enfance et un compte famille unique pour faciliter les inscriptions.
  • En mettant en place pour les adolescents un parcours d’éducation aux médias et au renforcement de l’esprit critique en lien notamment avec les radios associatives et les acteurs éducatifs.
  • En ouvrant un guichet SOS stages pour tous, et pour tous les niveaux.
  • En offrant un abonnement à un magazine éducatif à chaque enfant scolarisé en CM2.

Agir pour approfondir encore la lutte contre toutes les formes de discriminations et pour les libertés individuelles :

  • En créant un observatoire nantais des discriminations d’accès à l’emploi.
  • En accompagnant l’installation de Nosig, centre Lgbtqi+ de Nantes, dans de nouveaux locaux en centre-ville.
  • En créant une Maison des Adieux pour des funérailles laïques et républicaines.

Agir pour une ville toujours plus inclusive pour les personnes en situation de handicap :

Porter une action ambitieuse pour le parcours éducatif de tou.te.s en créant une plateforme multi-partenariale pour accompagner les familles et faciliter les parcours éducatifs sans rupture des enfants et des jeunes en situation de handicap, de la petite enfance à l’insertion professionnelle, en concertation avec les partenaires associatifs locaux.

Porter une attention vigilante aux familles en créant un lieu de ressourcement à destination des aidant.e.s familiaux de personnes en situation de handicap.

Toujours plus loin pour faire de Nantes une ville accessible pour tou.te.s en rendant accessibles tous les sites culturels et touristiques de Nantes et en créant une plateforme numérique pour faciliter la mobilité et les parcours des personnes en situation de handicap.