Chères Nantaises, chers Nantais,

Le 30 mars 2014, vous m’avez témoigné votre confiance pour être votre maire, la première femme maire de Nantes. Pour beaucoup d’entre vous, mon visage et mon histoire vous sont déjà familiers. Vous le savez, je suis une femme de conviction, une femme de gauche, refusant les jeux d’appareil. Vous savez aussi que je suis une femme d’action et de parole. Opposée au cumul des mandats, j’ai mis fin à mes responsabilités départementales dès 2014 afin de me consacrer pleinement à Nantes.

J’avais pris 232 engagements devant vous : plus de 90 % ont été tenus. Dans une période où il y a un vrai doute sur l’action publique, je veux vous dire qu’avec mon équipe, j’ai agi sans relâche sur tous les sujets, même les plus difficiles, pour davantage d’écologie, de démocratie et de justice sociale.

Pour votre qualité de vie, Nantes possède aujourd’hui 7000 arbres de plus qu’en 2014. Avec le Parc de la Méta à Bellevue et le Jardin extraordinaire, elle confirme sa place de 2ème ville la plus verte de France. Pour votre sécurité, outre la mise en place de la Maison de la tranquillité publique et de la vidéo-protection, le nombre de policiers municipaux a augmenté de 20 %. Pour votre quotidien, nous avons engagé la création de 6 écoles et 21 extensions. 400 places de crèches ont été ouvertes et 4 établissements pour personnes âgées ont été réhabilités ou créés.

L’e-busway 100 % électrique a fait son entrée sur le réseau TAN. Le Musée d’arts, la Maison de la BD, le nouveau Marché d’Intérêt National, le parvis de la Gare ont été inaugurés. Citad’elles vient d’ouvrir ses portes aux femmes victimes de violences. Pour plus de transparence, les commissions d’attribution vous concernant (crèche, logement…) ont été ouvertes aux élu.e.s de l’opposition municipale.

Nantes, désignée en septembre Capitale européenne de l’innovation, affiche dans le même temps l’un des taux de chômage les plus faibles des grandes villes françaises ! Notre ville possède bien sûr des forces et des atouts majeurs, mais sa ressource la plus précieuse, ce sont ses habitantes et ses habitants. Avec vous, grâce à vous, Nantes est beaucoup plus qu’une ville… c’est un état d’esprit mêlé de fraternité, d’humanisme et de confiance dans le collectif. Que vous soyez nés ici comme moi ou que vous veniez de vous installer, je vous sais très attachés à ce jeu à la nantaise.

Pour faire de cette douceur de vivre notre bien commun, j’ai annoncé mes premières mesures concrètes : gratuité des transports publics le week-end, baisse de 20 % du prix de tous les abonnements, organisation d’assises de la mobilité durable, réalisation d’études d’impact santé-environnement pour chaque politique publique, 100 % des repas des cantines scolaires faits maison avec 75 % de produits bios-locaux et zéro plastique, création d’îlots de fraîcheur dans chaque crèche, EPHAD, école, centre de loisirs (150 au total) pour faire face au réchauffement climatique.

« Rassembler les Nantaises et les Nantais dans leur diversité. »

Votre sécurité est et restera pour moi une priorité absolue. J’ai la conviction aujourd’hui qu’il faut aller encore plus loin. Je me suis engagée, par exemple, à créer dès 2020 une police métropolitaine des transports. Je déploierai de nouvelles actions fortes pour la sécurité dans le cadre d’un pacte renouvelé avec l’Etat, où celui-ci doit aussi assumer pleinement ses responsabilités pour lutter efficacement contre la grande délinquance et les trafics.

Nous devons relever collectivement des défis majeurs, propres à notre époque. Les prochaines élections municipales engageront l’avenir de Nantes et de la métropole. C’est pourquoi je conduirai, en mars prochain, une liste qui nous rassemble et un projet qui vous ressemble, nourri de toutes nos rencontres. Si je suis candidate, c’est pour répondre à vos attentes et à vos aspirations. C’est forte de l’expérience de ces 6 ans de mandat et de ce que vous m’avez apporté. C’est pour porter votre voix, pour ouvrir d’autres voies.

Je n’ai qu’une seule ambition : Nantes. Nantes en confiance, pour changer la vie avec vous.

Au-delà du futur CHU, je veux que Nantes respire la santé partout : c’est la nature en ville, la qualité de l’eau et l’air que nous respirons, ce qu’il y a dans nos assiettes et l’environnement autour de nous, le sport et nos déplacements. Cela passe par davantage de justice écologique, mon refus d’une écologie à deux vitesses. Je veux que les problèmes climatiques, environnementaux et énergétiques se règlent au travers d’une double et impérieuse priorité : la lutte contre les inégalités et la création d’emplois non délocalisables. Je veux que Nantes protège et sécurise ses onze quartiers et leurs habitants dans toute leur diversité, des plus jeunes aux seniors, et bien sûr les plus vulnérables, isolés ou précaires. Je veux continuer à lutter contre toutes les formes de violences et de discriminations avec l’objectif de devenir la première ville non sexiste de France. Ainsi, Nantes restera une ville généreuse, une ville de culture, de création et d’innovation, où citoyens, associations et entreprises ont les idées larges. Pour relever ces défis, je veux aussi que Nantes, grande métropole de l’Ouest, coopère plus étroitement avec ses territoires voisins, à l’échelle de la Loire-Atlantique, des Pays de la Loire et de la Bretagne.

Chères Nantaises, chers Nantais,

J’ai toujours considéré l’avenir comme une chance. Ensemble, nous pouvons faire le choix de nous en saisir ou non. Nous pouvons faire le choix de l’offrir et de le partager ou non.

J’ai choisi mon camp depuis longtemps, celui de l’optimisme et de la capacité à agir. En mars 2020, vous ferez un choix important pour Nantes, pour vous et pour les générations futures. Durant ces 4 prochains mois, je vais continuer à aller à votre rencontre chaque jour pour échanger et débattre, comme je le fais depuis 6 ans. Nantes mérite ce temps démocratique qui sera, je l’espère, à la hauteur des enjeux.